Moi, Malala – Malala Yousafzaï et Christina Lamb

Édition : Calmann-Lévy

site de l’éditeur

Année de sortie : 2013

Présentation : autobiographie
Le livre est traduit de l’anglais par Pascal Loubet

Prix : 18,50 euros

ISBN : 978-2-253-19495-8

Auteurs : Malala Yousafzaï, Christina Lamb

Malala Yousafzaï a aujourd’hui 20 ans et lutte pour l’éducation des filles dans le monde. Elle est devenue un symbole mondial de paix et de lutte contre les extrémismes religieux.
Pour son histoire, elle raconte sa vie, son quotidien avant et après s’être fait tirer dessus par un taliban.

Elle a obtenu divers prix récompensants son engagement : le prix Sakharov, le prix Nobel de La paix en 2014, le prix Simone de Beauvoir…

Site de sa fondation

Comment vous donner envie de lire ce livre ?

9782702154403-T

Dans le cadre d’un défi lecture, je me suis « imposée  » la lecture d’une autobiographie. Sur conseil on m’a prêté Malala, sachant que j’aime les personnes engagées.

J’ai pris ce livre sans en connaître plus que ce que j’avais entendu sur cette jeune fille luttant pour le droit fondamental à l’éducation pour les jeunes filles du monde entier.

J’ai rapidement été prise dans son style simple et humble d’écriture. Malala raconte son quotidien de façon très pédagogue quant aux différents instances religieuses de son Pays, le Pakistan et sa religion, l’Islam.

Elle nous entraîne dans sa joie de vivre, dans l’amour de sa famille et les luttes dans lesquelles celle-ci est amenée. Notamment par le biais de son père, convaincu que les extrémismes sont les conséquences de la non-éducation des peuples et donc de la mal-information.

Malala raconte comment le Pakistan a vécu l’arrivée des talibans, des extrémismes et le peu d’aides internationales vécues de l’intérieur (des aides financières ont pourtant été versées), notamment dans sa région natale , le Swat. Elle raconte la corruption, le formatage des cerveaux pour faire le djihâd, les relations entre l’armée et les talibans… et le peuple subissant et soumis. Elle nous éclaire sur sa religion, ses croyances, le conflit entre La beauté de sa religion et l’extrémisme qui en est tiré.

Elle raconte son amour d’apprendre et le fait qu’elle a pris conscience de cette passion et de son droit à l’apprentissage du moment où on le lui a retiré…

On sent son engagement, sa volonté de combattre ce qui va à son encontre, même à 12/13 ans. Sa maturité face aux situations qui nous paraissent ubuesques avec nos yeux d’occidentaux.

De part cette volonté de fer, elle devient rapidement un élément perturbateur pour les talibans qui provoquent un attentat à son encontre. Elle se fait tirer dessus, heureusement pour nous et malheureusement pour eux, elle ne meurt pas.

Ce n’est pas vous gâcher le plaisir de le savoir, puisque c’est son témoignage aujourd’hui qui permet de prendre conscience du manque d’éducation dans un grand nombre de Pays…

Pour moi Malala est dans la lignée d’Anne Franck, autre journal intime, témoignant des horreurs du passé, mais aussi actuelles, à nous de partager ces témoignages, et de les faire connaître !

#Manilisoel

#LivreToi
Et dis moi si je t’ai donné envie de lire…

Une réflexion sur “Moi, Malala – Malala Yousafzaï et Christina Lamb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s